Une femme en contre-jour

Gaëlle Josse, Les éditions Noir sur Blanc, collection Notabilia, mars 2019, 154 pages, 14€.

Ce livre passionnant raconte la vie de Vivian Maier, photographe de génie disparue en 2009 dans la misère et l’anonymat, cette femme qui « ne se séparait jamais de son appareil, elle photographiait comme elle respirait, comme si sa vie en dépendait. Une sorte de troisième œil, ou de bouclier. Ou les deux à la fois. » Sa vie elle-même reste un mystère même si Gaëlle Josse parvient à raconter les grandes lignes en tenant comme un fil tout le long du récit, qui nous tient en haleine. Mais ce livre vaut surtout, me semble-t-il, pour son début, et sa fin, qui ne sont pas le récit à proprement parler de la vie de Vivian Maier. Lire la suite « Une femme en contre-jour »

La Bibliothèque enchantée

Mohammad Rabie, éditions Actes sud, collection Sindbad, janvier 2019, 175 pages, 19€

Aux confins du livre de contes et du livre pour bibliophiles, ce récit enchante, c’est le mot juste, par sa fantaisie et son sujet ! Il se passe en Egypte. Chaher, employé travaillant au ministère des Biens de mainmorte (qui gère à la fois les affaires religieuses au sens large et les biens religieux de mainmorte, soit des biens donnés pour faire œuvre d’utilité publique et inaliénables), est envoyé en mission à la bibliothèque de Kawkab Ambar, afin de faire un rapport sur elle. On comprend très vite avec lui que ce rapport n’est que pure formalité : les dés sont jetés, il est prévu que la bibliothèque soit détruite pour laisser place à une ligne de métro. Lire la suite « La Bibliothèque enchantée »

Né d’aucune femme

Franck Bouysse, La Manufacture de livres, janvier 2019, 334 pages, 20,90€

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas été autant entraînée dans le sillage d’un livre ! Voilà de ces romans dont on est à la fois heureux d’en avancer la lecture parce que l’envie de connaître la suite est à la limite de l’intolérable (nuits blanches assurées et petits matins douloureux d’avoir trop veillé, l’avantage étant que l’on avance vite, donc cela ne se reproduit pas trop !)  ; et que l’on est triste de finir parce que oui, d’accord, on sait enfin ce que l’auteur a si bien manigancé pour nous révéler, mais que justement, on n’a plus rien à savoir… Dilemme du lecteur passionné : avancer ou retarder la poursuite d’un livre… Lire la suite « Né d’aucune femme »

« Je me promets d’éclatantes revanches »

Valentine Goby, éditions L’Iconoclaste, août 2017, 178 pages, 17€

Ce livre est salutaire, et devrait être lu de tous, petits et grands, hommes et femmes, jeunes et vieux.

C’est le récit d’une rencontre. Une rencontre entre l’auteure, Valentine Goby, et une autre auteure, décédée en 1985, femme, amoureuse, communiste, résistante, rescapée d’Auschwitz, écrivain, libre : Charlotte Delbo. Lire la suite « « Je me promets d’éclatantes revanches » »