Art et décès

Sophie Hénaff, Albin Michel, mars 2019, 315 pages, 18,50€

La brigade des Innocents est de retour ! Après « Poulets grillés » qui l’avait vu se constituer, et « Rester groupés », qui l’avait vu se souder, on la retrouve avec un grand plaisir évoluant cette fois dans le milieu du cinéma. Anne Capestan, commissaire à la tête de la brigade est en congé parental et ne se déplace pas sans sa fille Joséphine, petit monstre de quelques mois qui accapare tout son temps, le père étant en prison. Mais elle  reprendra du service lorsqu’un meurtre sera commis sur le plateau de tournage où sévit le lieutenant Rosière, membre éminent de la brigade en disponibilité pour écrire le scénario du film.

On retrouve avec plaisir les personnages des livres précédent, tous les flics déjantés sont là : snobinard, mondain, geek surdoué mais unineuronal, dépressif, poissard…

Sophie Hénaff renoue aussi avec les ingrédients du succès de ces précédents livres, l’humour ayant comme toujours le premier rôle. Les dialogues sont enlevés, les protagonistes, premiers rôles ou rôles secondaires toujours décrits avec leurs travers plus ou moins sympathiques ; radins, cocaïnomanes, prétentieux sont servis. Citons une réplique parmi tant d’autres : l’un des personnages répond, à la question « Vous recevez souvent des menaces de mort ? » « J’ai un compte Twitter ». Pour qui connaît un peu le réseau social, cette réponse elliptique savoureuse ! La réflexion sur les différents suspects, sous forme de Cluedo grandeur reconstitué est aussi un beau morceau de fantaisie (p. 240).

Et enfin, l’intrigue policière elle-même est réjouissante. Des indices sont semés tout le long du livre, jusqu’à l’apothéose finale, la réunion des suspects par la commissaire, à la manière d’un Hercule Poirot. Et ça fonctionne très bien !

Alors ce livre il est pour qui ? Pour tous les amateurs de romans policiers classiques, et, avec la touche de fantaisie et d’humour qu’il comporte, pour tous ceux qui aiment sourire. À conseiller à tous, petits et grands, idéal un vendredi soir ou un week-end pour éponger la fatigue de la semaine.

Demain on est jeudi ? Alors ça tombe bien…

Marie-Ève

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s