Le Couteau

Jo Nesbo, Gallimard, coll. Série noire, août 2019, 604 pages, 22€

Douzième opus de la série des « Harry Hole », chaque livre est un peu plus risqué que le précédent. À chaque fois les fans (dont je fais partie !) entament le livre avec une certaine appréhension : « Le dernier était tellement bien, celui-ci le sera-t-il autant ? ». Et à chaque fois la réponse est la même : oui ! Aussi bien, mieux peut-être ? Réponse identique pour celui-ci, et quel bonheur !

Il est difficile de parler d’un roman policier en essayant de donner envie de le lire, sans trop en révéler toutefois… Que dire donc de ce « Couteau » ? Une précision préliminaire tout d’abord, pour ceux qui n’auraient pas lu de « Harry Hole » : certes les enquêtes sont indépendantes les unes des autres, mais les personnages, principaux et secondaires se retrouvent au fil des livres, ils ont de l’épaisseur, ils évoluent. Et il serait donc dommage de démarrer par celui-là. Qu’on se rassure : tout ce que je vais dire ici ou presque peut s’appliquer à chaque tome de la série. Donc si vous faites partie des chanceux qui n’ont pas encore découvert Harry Hole et que, en lisant ce billet, vous avez envie de vous y mettre, prenez le premier tome (« L’homme chauve-souris »), et enchaînez jusqu’à celui-ci. Plusieurs heures de bonheur vous attendent, quelle veine !

« Le couteau », donc. Je ne peux même pas raconter le début ce serait divulgâcher… Disons que comme d’habitude, Harry (oui je sais cela peut sembler familier de l’appeler ainsi mais cela fait tellement d’années que je vis avec lui !) se débat avec ses fantômes et tombe dans les bas-fonds de l’alcool, sa bouteille de Jim Beam pour seul compagnon de route. On ne dira pas pourquoi…

Car ce personnage est tout en nuances, et c’est ce qui le rend attachant. Pas un héros indestructible qui résiste à tout et tous, mais un être humain. Avec ses failles, l’alcool bien sûr mais également une certaine misanthropie, failles qui, parfois, laissent passer la lumière. Il aime, aussi, la musique, et pour qui comme moi n’en est pas une spécialiste, une seule envie en lisant : poursuivre le livre en écoutant les fabuleux groupes de rock cités au fil des pages.

Harry Hole a une autre caractéristique, toute policière cette fois : c’est un spécialiste des tueurs en série. Et il a une intuition infaillible. Ou presque.

Ajoutons que l’intrigue et sa progression sont dans ce livre, comme d’habitude, optimales. Jo Nesbo brouille les pistes en permanence, avec une façon d’enchaîner les paragraphes et les situations qui nous perd un peu. C’est bien sûr l’effet recherché et on se laisse conduire sans résister.

Un héros qui est plutôt un anti-héros, mais dont le grand cœur et l’humour sont irrésistibles. Des personnages secondaires bien trempés, attachants et tout en nuances. Des crimes mystérieux jusqu’à la fin du livre. Des méchants vraiment méchants. Des frissons parfois. De la peine même, oui on l’avoue. Quelques dénonciations bien senties au passage, de l’arrivisme, de l’égoïsme, du sexisme, et quelques autres -ismes, mais sans jamais que ce soit donneur de leçons. Beaucoup d’ingrédients sont réunis pour réaliser de très bon polars.

Alors ce livre il est pour qui ? Les amateurs de romans policiers bien sûr. De romans policiers nordiques évidemment. De romans policiers qu’ils soient nordiques ou autres, mais drôles et sensibles. Pour ceux qui s’attachent à des héros humains, faillibles. Pour ceux qui apprécient la qualité de l’intrigue. Pour ceux qui aiment, lorsqu’ils referment la dernière page, être à la fois enthousiastes et un peu tristes, tout empreints de la nostalgie du bon livre terminé.

Vous avez compris, je suis fan ! Alors pour ceux qui ne connaissent pas, laissez-vous convaincre par le premier tome de la série. Pour les autres, foncez dans une librairie pour vous procurer celui-ci. Les yeux fermés. Il est de la même qualité que les précédents.

Marie-Ève

2 commentaires sur “Le Couteau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s