La Maîtresse de Carlos Gardel

Mayra Santos-Febres, éditions Zulma, janvier 2019, 320 pages, 22,50€.

Dans un univers magique qui fait parfois penser aux livres de Gabriel Garcia Marquez, Mayra Santos-Febres nous livre ici un double récit : celui de la vie du célèbre chanteur de tango Carlos Gardel, et celui de la vie de Micaela Thorné, qui est « la Maîtresse », et celle qui se souvient. Lire la suite « La Maîtresse de Carlos Gardel »

Mai en automne

Chantal Creusot, éditions Zulma, 2014 (1re édition 2012), 284 pages, 9,95€

Dans une petite ville du Cotentin, pendant la Seconde Guerre mondiale, les destins de Marie, Lucile, Solange, Simon, Michelle, Jacques, Madeleine, et quelques autres, se croisent et s’entremêlent. On s’aime, on se hait, on se marie, on fait des enfants, on s’étonne, on se croise, on s’indiffère, on vit ensemble,  on grandit, on change, on pleure, on s’assagit, on vieillit. En bref, on vit. Lire la suite « Mai en automne »

Salina – les trois exils

Laurent Gaudé, Actes Sud, octobre 2018, 149 pages, 16,80 €

J’ai hésité à écrire sur ce livre, sorti depuis trois mois, et sur lequel tout a été dit déjà. Et en même temps, je pense qu’il est impossible de trop en parler. Alors modestement, j’ajoute une petite pierre sur l’autel des louanges.

L’histoire de Salina avait déjà été racontée par Laurent Gaudé en 2009, sous la forme d’une pièce de théâtre. Passer au roman n’a rien enlevé à la force de l’histoire. Lire la suite « Salina – les trois exils »

La papeterie Tsubaki

Ogawa Ito, éditions Philippe Picquier, août 2018, 375 pages, 20€.

Pourquoi le Japon ?

C’est une question que je me pose en cette fin d’année, après avoir ENCORE lu et adoré un livre japonais. Du coup je m’interroge : est-ce le Japon qui est particulièrement attirant ? ou moi qui commence à perdre de mon objectivité dès lors qu’il est question de ce pays, qu’il s’agisse d’un livre écrit par un ou une Japonaise, ou d’un livre sur lui ?

En refermant « La Papeterie Tsubaki » je ne suis pas certaine d’avoir la réponse. Lire la suite « La papeterie Tsubaki »

Entre deux mondes

Olivier Norek, Pocket, novembre 2018, 1re édition Michel Laffon 2017

Un polar, pour changer un peu des romans, étrangers ou francophones. Et quel plaisir j’ai pris à le lire ! celui-ci n’a pas été arrêté en route. Au contraire : plus je tournais les pages, plus j’avais envie de les tourner. Après quelques chapitres nécessaires pour exposer l’action, dans lesquels il faut laisser aux personnages le temps de s’installer, j’ai dévoré. Lire la suite « Entre deux mondes »

Ma dévotion

Julia Kerninon, La brune, éditions du Rouergue, août 2018, 299 pages, 20€

Epoustouflant. Un des plus beaux livres lus cette année. Une voix, un souffle qui emporte et fait danser. Les mots sont projetés sur la page blanche, en de courts chapitres, démarrant au milieu de la page, et je suis bien certaine que la mise en page et la façon d’écrire ces bouts de vie qui s’enchaînent font pour beaucoup dans le plaisir de lire ce livre, que l’on ne peut quitter une fois que l’on a commencé. Tel une ogresse mangeuse de mots, je l’ai englouti. Très vite. Parce qu’il était impossible de ne pas tourner pour poursuivre, de quitter Helen et Franck. Mais reprenons au début. Lire la suite « Ma dévotion »

La libraire

Penelope Fitzgerald, Quai Voltaire/La Table Ronde, 1978, 2006 pour l’édition française, 2016 pour la réédition, 170 pages, 14€

Quel enthousiasme et quel bonheur, et quelle attente, quand j’ai démarré ce livre ! L’histoire d’une femme qui, dans une petite ville de l’Angleterre profonde de la fin des années 50, envers et contre tout, devient libraire, rendez-vous compte ! Je me projetais, persuadée que j’allais trouver dans ces pages une sorte de prophétie qui pourrait devenir auto-réalisatrice… Et au final, j’espère bien que non. Laissons donc ce livre sur l’étagère des romans, et n’en faisons pas un fétiche. Ceci dit, j’ai pris un immense plaisir à sa lecture. Lire la suite « La libraire »