La Mer à l’envers

Marie Darrieussecq, P.O.L, août 2019, 18,50€

Comment écrire sur le drame des migrants ? Comment, en étant artiste, apporter sa pierre à la dénonciation ? Marie Darrieussecq le fait, et le fait très bien, et par ce livre elle montre – mais était-il besoin de le prouver ? – que l’artiste, quel qu’il soit, quand il est ancré dans son époque, les yeux grands ouverts, est indispensable. Lire la suite « La Mer à l’envers »

Le Cœur de l’Angleterre

Jonathan Coe, Gallimard, coll. «Du Monde entier », août 2019, 550 p., 23€

Roman du Brexit, roman de l’Angleterre… Voilà ce que tous ceux qui l’ont lu disent déjà de ce livre. Oui mais cela va bien au-delà. Jonathan Coe réussit l’exploit de réaliser ce que son héros Benjamin Trotter s’était donné pour projet de faire : écrire un roman global, qui raconterait à la fois sa propre vie et l’histoire anglaise. Dire la substance de son pays, au travers de celles de ses personnages. Un tout-en-un magistral et parfaitement réussi ! Lire la suite « Le Cœur de l’Angleterre »

Phalène fantôme

Michèle Forbes, La Table ronde, coll. La petite vermillon, janv. 2019, 362 p., 8,90€

Parler de ce livre, c’est simple et difficile en même temps.

Simple parce que cela pourrait tenir en quelques mots : c’est l’un des plus beaux livres que j’ai lus ces dernières années (oui oui, je n’ai pas peur de le dire !). Difficile parce que j’aimerais tellement trouver les bonnes phrases pour donner à tout le monde envie de le lire…

Lire la suite « Phalène fantôme »

Les mots

Jean-Paul Sartre, Folio, 224 pages, 7,40€

Dans Les mots, Sartre se tourne vers son enfance et se remet dans la peau du jeune garçon qu’il était, celui qui découvre à l’âge de cinq ans le monde des livres, et qui, seul, apprend à lire. Puis ce même garçon, déboussolé par le sens de la vie, qui quelques années plus tard comprend que sa vocation est d’écrire. Lire la suite « Les mots »