La vie mensongère des adultes

Elena Ferrante, Gallimard, coll. Du monde entier, 404 pages, 22€

Fan absolue, comme beaucoup, de L’amie prodigieuse, j’ai ouvert le dernier roman d’Elena Ferrante avec une énorme envie et une légère appréhension. Celui-ci sera-t-il aussi bien ? Sans plus tarder et n’en déplaise aux grincheux, aux boudeurs de plaisir, aux nostalgiques, la réponse est OUI ! et voici pourquoi.

Lire la suite « La vie mensongère des adultes »

Le sang ne suffit pas

Alex Taylor, Gallmeister, mai 2020, 316 pages, 23€ 

Nous sommes chez nous, confinées chaudement, et en fait non. Lire ces pages du roman d’Alex Taylor (à paraître le 27 mai), c’est se retrouver plongés brutalement dans un autre univers, dans un paysage de neige, de montagne, où une ourse rôde, où la mort règne, où le seul objectif qui vaille est de survivre. Lire la suite « Le sang ne suffit pas »

Miss Islande

Audur Ava Olafsdottir, éditions Zulma, 268 pages, 20,50€

Jamais titre d’un livre n’aura été aussi trompeur ! Et malin en même temps… On est dans les années 60 en Islande et ici, comme partout ailleurs, il est dur d’être une femme et de vouloir accomplir son destin. Celui d’Hekla est d’écrire, de devenir auteur. Elle a vingt-et-un ans, vit dans la ferme paternelle, a déjà achevé quatre manuscrits, et comme elle veut pouvoir en faire un métier elle décide de partir, machine à écrire sous le bras, à Reykjavik, passion chevillée au corps. Dans le bus qui l’emmène à la capitale, un de ses voisins lui suggère de tenter sa chance au concours de Miss Islande. Car « elle est vraiment mignonne dans ce pantalon à carreaux ». Et voilà le titre justifié. Sauf que Hekla se fiche bien de devenir Miss Islande. Lire la suite « Miss Islande »

La servante écarlate

Margaret Atwood, Robert Laffont, coll. Pavillons poche, sept. 2019, 538 p.

J’avoue que, n’étant pas particulièrement attirée par la science-fiction et autres dystopies, je faisais, il y a encore quelques jours, partie de ceux qui n’avaient ni lu, ni vu la « Servante écarlate ». Partie aussi de celles et ceux qui se trouvaient un peu dépassés par l’engouement suscité par la sortie événement de « The Testaments ». Oui mais ça c’était avant. Je viens d’achever le livre fondateur de Margaret Atwood et j’ai compris. Lire la suite « La servante écarlate »

La Vie en chantier

Pete Fromm, éd. Gallmeister, septembre 2019, 381 p., 23,60€

Ce livre est l’histoire d’un achèvement et d’une reconstruction : l’achèvement d’une maison délabrée et la reconstruction du principal personnage, Taz, après le décès de sa femme. Non, n’arrêtez pas la lecture là ! et surtout ne croyez pas que ce livre est triste et morose. Bien au contraire. Il est lumineux et drôle. Lire la suite « La Vie en chantier »

Borgo Vecchio

Giosue Calaciura, Notabilia, août 2019, 160 p., 16€

Palerme, le quartier du Borgo Vecchio, pauvre parmi les pauvres, trois enfants amis pour la vie, une prostituée au grand cœur, un voleur, l’incontournable curé, un cheval qui parle, l’amour, la trahison, la misère, la joie. La magie. Borgo Vecchio est un livre petit par la taille mais immense par le talent. Un de mes gros coups de cœurs de la rentrée. Lire la suite « Borgo Vecchio »

Conversations entre amis

Sally Rooney, éditions de l’Olivier, 5 septembre 2019, 296 pages, 23€

Ce livre est un grand livre. Il dit tout et il ne dit rien. Il se passe à Dublin mais ce pourrait être en France, aux Etats-Unis, ailleurs. Il ne se passe pas grand-chose et pourtant, toutes les questions essentielles sont abordées, l’amour, l’amitié, la maladie, l’avenir. Il a un ton, une langue, unique et irritante, unique et poétique, lancinante. Une musique dont on a du mal à se déprendre. Lire la suite « Conversations entre amis »

Le Couteau

Jo Nesbo, Gallimard, coll. Série noire, août 2019, 604 pages, 22€

Douzième opus de la série des « Harry Hole », chaque livre est un peu plus risqué que le précédent. À chaque fois les fans (dont je fais partie !) entament le livre avec une certaine appréhension : « Le dernier était tellement bien, celui-ci le sera-t-il autant ? ». Et à chaque fois la réponse est la même : oui ! Aussi bien, mieux peut-être ? Réponse identique pour celui-ci, et quel bonheur ! Lire la suite « Le Couteau »

Le Cœur de l’Angleterre

Jonathan Coe, Gallimard, coll. «Du Monde entier », août 2019, 550 p., 23€

Roman du Brexit, roman de l’Angleterre… Voilà ce que tous ceux qui l’ont lu disent déjà de ce livre. Oui mais cela va bien au-delà. Jonathan Coe réussit l’exploit de réaliser ce que son héros Benjamin Trotter s’était donné pour projet de faire : écrire un roman global, qui raconterait à la fois sa propre vie et l’histoire anglaise. Dire la substance de son pays, au travers de celles de ses personnages. Un tout-en-un magistral et parfaitement réussi ! Lire la suite « Le Cœur de l’Angleterre »

Le Monde de Sophie

Jostein Gaarder, Point, (1re édition 1991), 648 pages, 10 €

Le Monde de Sophie, nous allons le découvrir en même tant qu’elle. Adolescente sur le point de fêter ses 15 ans, Sophie redécouvre le monde qui l’entoure à travers une correspondance et relation avec Alberto Knox, un mystérieux philosophe. Celui-ci lui fait parvenir des questions existentielles ( « Qui es-tu ? », « D’où vient le monde ? ») auxquelles elle doit réfléchir. Les outils de réflexion sont apportés par les cours de philosophie, tout d’abord écrits, puis oraux qui alternent avec les questions. Le lecteur va ainsi voyager à travers le temps pour suivre l’évolution des courants philosophiques. C’est alors les pensées de grands philosophes (de Socrate à Sartre) qui sont expliquées, ainsi que des courants tels que les Cyniques, les Épicuriens, les Stoïciens et les Néo-Platoniciens. Lire la suite « Le Monde de Sophie »