Honoré et moi

Titiou Lecoq, éditions l’Iconoclaste, 295 p., 18€

Fan de Balzac, fan du « Balzac » de Zweig, j’ai appréhendé ce livre avec curiosité. Pari réussi, je me suis laissée happer dès les premières pages, et ne l’ai plus quitté ! Le sous-titre « Parce qu’il a réussi sa vie en passant son temps à la rater, Balzac est mon frère » donne le ton de l’ouvrage, renforcé encore par l’avant-propos, et le post scriptum final. Bien plus qu’une biographie, c’est une leçon de vie. Lire la suite « Honoré et moi »

Cortázar

De Marc Torices (dessins) et Jesús Marchamalo, traduction de l’espagnol Benoît Mitaine, éd. Presque Lune

La couverture : un personnage tout en longueur, cheveux noirs, raie sur le côté, grands yeux étonnés et profonds. Six portraits en pastille, Julio Cortázar, de jeune à plus âgé. Et de la couleur, des dégradés, des touches de fantaisie et de rêverie. On plonge immédiatement dans la vie et l’œuvre de cet immense auteur argentin.

Lire la suite « Cortázar »

Une femme en contre-jour

Gaëlle Josse, Les éditions Noir sur Blanc, collection Notabilia, mars 2019, 154 pages, 14€.

Ce livre passionnant raconte la vie de Vivian Maier, photographe de génie disparue en 2009 dans la misère et l’anonymat, cette femme qui « ne se séparait jamais de son appareil, elle photographiait comme elle respirait, comme si sa vie en dépendait. Une sorte de troisième œil, ou de bouclier. Ou les deux à la fois. » Sa vie elle-même reste un mystère même si Gaëlle Josse parvient à raconter les grandes lignes en tenant comme un fil tout le long du récit, qui nous tient en haleine. Mais ce livre vaut surtout, me semble-t-il, pour son début, et sa fin, qui ne sont pas le récit à proprement parler de la vie de Vivian Maier. Lire la suite « Une femme en contre-jour »

La vraie vie de Vinteuil

Jérôme Bastianelli, Grasset, coll. Le courage, janvier 2019, 270 pages,

Tout fan de Proust se doit de lire ce livre !

Le propos de l’auteur, Jérôme Bastianelli, est simple, mais original : inventer la vie de Georges Vinteuil, ce musicien qui tient une place si importante dans la « Recherche », notamment comme étant l’auteur de la « petite sonate », celle qui berce la naissance d’ « Un amour de Swann ». D’ailleurs, l’exergue, issu de « Du côté de chez Swann » résume bien l’intention : « La pensée de Swann se porta pour la première fois dans un élan de pitié et de tendresse vers ce Vinteuil, vers ce frère inconnu et sublime qui lui aussi avait dû tant souffrir ; qu’avait pu être sa vie ? au fond de quelles douleurs avait-il puisé cette force de Dieu, cette puissance illimitée de créer ? » L’auteur va donc s’attacher dans ce roman à répondre à cette question posée par Proust, en inventant la vie de ce Vinteuil. Lire la suite « La vraie vie de Vinteuil »