Un dimanche à Ville-d’Avray

Dominique Barbéris, éditions arléa, août 2019, 128 p., 17€

Deux sœurs, quadragénaires, aux vies bien installées, mariées, vivant à Paris pour l’une, à Ville d’Avray pour l’autre. Le temps les éloigne mais l’enfance soude. Elles se voient rarement ; il y a une distance insoupçonnée entre Ville d’Avray et Paris. Et puis le mari de la narratrice, hyperactif, n’aime pas ces dimanches de banlieue qui s’étirent. C’est un dimanche pourtant, tandis que la narratrice est seule, qu’elle décide de rendre visite à sa soeur. Qui, seule aussi, entre un mari médecin qui est de garde et une fille qui part au cinéma avec son amoureux, lui livre alors un secret. Ces pages sont le récit de ce secret, dans une écriture sensible et puissante.

Lire la suite « Un dimanche à Ville-d’Avray »

La Vie en chantier

Pete Fromm, éd. Gallmeister, septembre 2019, 381 p., 23,60€

Ce livre est l’histoire d’un achèvement et d’une reconstruction : l’achèvement d’une maison délabrée et la reconstruction du principal personnage, Taz, après le décès de sa femme. Non, n’arrêtez pas la lecture là ! et surtout ne croyez pas que ce livre est triste et morose. Bien au contraire. Il est lumineux et drôle. Lire la suite « La Vie en chantier »

Phalène fantôme

Michèle Forbes, La Table ronde, coll. La petite vermillon, janv. 2019, 362 p., 8,90€

Parler de ce livre, c’est simple et difficile en même temps.

Simple parce que cela pourrait tenir en quelques mots : c’est l’un des plus beaux livres que j’ai lus ces dernières années (oui oui, je n’ai pas peur de le dire !). Difficile parce que j’aimerais tellement trouver les bonnes phrases pour donner à tout le monde envie de le lire…

Lire la suite « Phalène fantôme »

Le courage qu’il faut aux rivières

Emmanuelle Favier, Livre de poche, janvier 2019 (1re publication Albin Michel, 2017), 7,20€, 209 pages

Manushe est une femme qui, pour des raisons expliquées au cours du livre, a choisi de vivre comme un homme. Adrian est née femme et, parce qu’elle était la quatrième fille de la famille, son père a nié son sexe et a décidé de l’élever comme un garçon. Ce roman est la rencontre de ces deux-là qui ont, pour des raisons différentes, choisi de vivre dans la peau de l’autre sexe, leur histoire à chacune, et ensemble. Lire la suite « Le courage qu’il faut aux rivières »

Les tribulations d’Arthur Mineur

Andrew Sean Greer, éditions Jacqueline Chambon/Actes Sud, janvier 2019, 253 pages, 22€

 

Arthur Mineur va avoir cinquante ans et il est, de son propre avis, un écrivain mineur, un homosexuel mineur, un homme mineur. Son plus haut fait de gloire est d’avoir été l’amant et la muse d’un fameux poète (fameux au point d’avoir eu le prix Pulitzer, malicieux clin d’œil du destin qui attribua ce même prix… aux « Tribulations… » !), Robert Brownburn, lorsqu’il était jeune. Arthur Mineur va avoir cinquante ans, et il vient d’apprendre le mariage prochain de son dernier amant, Freddy, qu’il aimait peut-être, ou qu’il avait peur d’aimer, avec lequel en tous cas il ne voulait pas s’engager ; et cela le désespère. Alors pour pouvoir fuir ce mariage auquel il a été convié, il décide d’accepter toutes les propositions de remise de prix, de cours, de voyage… qui le tiendront éloigné un moment de San Francisco. Ainsi démarrent ces « Tribulations ». Lire la suite « Les tribulations d’Arthur Mineur »